css gallery
5 artistes trouvés
 
 
 
Retour à la liste

KEZIAH JONES


Originaire du Nigéria, Keziah Jones quitte Lagos pour Londres à l'âge de 6 ans pour devenir médecin. Il deviendra plutôt musicien. En 1992, il signe chez Delabel, après avoir été repéré dans le métro. L'année suivante, son premier album "Blufunk Is A Fact" est un succès immédiat. Classique et fondateur d'une nouvelle philosophie rythmique, ce premier album annonce déjà une grande partie des directions musicales que prendra Keziah durant sa carrière ; du blues au funk en passant par le rock, la pop et un peu plus tard, l'afro beat. En 1995, son deuxième album "African Space Craft" manifeste de ce puzzle Afro Funk Rock conforte son statut d'artiste hors normes. En 1997, l'année du décès de Fela Kuti qui le marque profondément, il quitte définitivement Paris et Lagos pour s'installer à Londres. En 2003, il propose avec "Black Orpheus" un héritage-hommage éloquent à l'Afro beat de Fela. Ce quatrième album confirme son retour en grâce auprès du grand public. Il y poursuit une étonnante fusion des genres. Une mise en perspective de Lagos (le "New York" africain) et de la culture Yoruba, se servant du passé pour mieux regarder vers l'avenir, oscillant toujours entre tradition et afro beat revisitée. Depuis, installé à Brooklyn / New York, tout en continuant ses navettes Lagos - Paris - Londres, Keziah Jones sillone la planète sans relâche, en quête d'influences plurielles. En 2007, il reprend ainsi "One" de U2 sur la compilation In The Name Of Love : Afica celebrates U2. Son dernier album Nigerian Wood est sorti en septembre 2008.

Fermer